Les débuts de Bourret

C'est à St-Eugène tout près de Drummondville, que Ludger Bourret fonda l'entreprise Transport Bourret en 1928. Voulant répondre à un besoin de son village, Ludger s'acheta un camion et se rendait régulièrement au marché Bonsecours de Montréal, le premier marché d'échange. Principalement, il y échangeait la farine qu'il produisait à son moulin ainsi que du beurre produit dans les villages avoisinants. Il ramenait des produits de base tels des clous, des écrous et du mortier au magasin général de St-Eugène.

Au fil du temps, dès que ses fils atteignaient l'âge de conduire, il leur achetait un camion.

La Seconde Guerre mondiale et après

Durant la Seconde Guerre mondiale, de 1939 à 1945, tous les camions qu'ils achetaient étaient vert kaki car l'armée était en droit de venir les réquisitionner à tout moment.

Par la suite, durant l'époque que l'on appelle les Trente Glorieuses, soit de 1945 à 1973, les pays développés ont vécu une longue période de croissance économique. Il y avait donc de plus en plus d'usines dans les régions et à Montréal, ce qui fut évidemment une bonne opportunité pour le secteur du transport routier.

C'est d'ailleurs dans les années 50 que l'entreprise déménagea à Drummondville.

Les répercussions de la crise pétrolière

En 1971, nous avons assisté au premier choc pétrolier, qui s'est fait sentir sur plusieurs longues années. Une des conséquences à long terme de cet événement, de pair avec la révolution iranienne et la guerre Iran-Irak est la crise monétaire aux États-Unis qui se déclencha en 1980. Ceci a causé un ralentissement des affaires qui se fera ressentir jusqu'au Canada. De plus, les années 80 ont été marquées par la suite d'une multitude de crises monétaires.

C'est en 1985 que M. François Bourret, actuel président, devint à son tour propriétaire de l'entreprise familiale.

Quelques mois plus tard, ce fut la création d'Entreposage Bourret avec un entrepôt permettant la réception et l'expédition de marchandises par l'entremise du réseau ferroviaire.

Finalement, M. François Bourret ajouta la division Bourret International afin de répondre aux demandes toujours grandissantes de ses clients pour l'importation et l'exportation de marchandises avec les États-Unis.

L'après 9/11 : des normes de transport plus serrées

Les attentats du 11 septembre 2001 ont redéfini la façon de traiter avec les États-Unis. Des nouveaux règlements et politiques frontaliers et un meilleur contrôle des échanges aux frontières ont été mis en place. Pour ne nommer que celui-ci, l'implantation du programme CTPAT est intimement liée à cet événement.

En 2006, le Groupe Bourret déménagea son siège social à son nouvel emplacement de 5 millions de pieds carrés à Drummondville.

En 2007, la crise financière mondiale, déclenchée par la crise hypothécaire de 2006 aux États-Unis, eut un impact drastique sur le monde des affaires. Mais c'est seulement en 2009 que l'ensemble des entreprises du Canada dû affronter un ralentissement économique important, duquel une bonne partie ne s'est pas encore complètement relevée.

Au final, le Groupe Bourret en est sorti plus fort. Voilà le signe d'une compagnie solide, bien organisée, fiable et professionnelle. De plus, un bon pourcentage des entreprises familiales ne survivent pas à la deuxième génération et seulement une pincée de celles-ci se rendent jusqu'à la troisième génération. Dans le cas du groupe Bourret, la quatrième génération est déjà en préparation.

Au plaisir de vous compter parmi notre clientèle encore de nombreuses années. Sincèrement, Merci!

 
Avantages Bourret
  • Entreprise familiale de 4e génération
  • Professionnalisme
  • Fiabilité
Contactez notre équipe