Blogue

Les temps changent, mais pas notre passion pour le LTL.

24 janvier 2018

 

On dit souvent: ‘’autres temps, autres mœurs’’, mais pas pour Transport Bourret. 90 ans plus tard, sa mission reste toujours la même, soit celle d’être au service de sa clientèle.

Comme beaucoup de grandes entreprises, Transport Bourret naît d’une idée simple. À l’époque, Ludger Bourret fait l’acquisition d’un camion pour desservir son village. Il se rend régulièrement au marché Bonsecours de Montréal, le premier marché d’échange. Il y transige de la farine, qu’il produit lui-même à son moulin, ainsi que du beurre provenant des villages avoisinants. En retour, il rapporte au village des produits de base en construction pour le magasin général de Saint-Eugène : clous, écrous et mortier.

Décennie après décennie, le service offert à la base de l’entreprise est toujours resté le même. Cependant, il faut dire qu’il a évolué!

L’industrie du transport de marchandises a longtemps été réglementée au Canada, les entreprises de transport étaient donc limitées dans leurs opérations et dans leur développement. À ce moment, Transport Bourret effectuait plusieurs types de transport.

À la suite de la dérèglementation de l’industrie en janvier 1988, les entreprises de transport de marchandises ont eu la liberté de choisir le secteur d’activité dans lequel elles désiraient œuvrer, ainsi que les régions dans lesquelles elles désiraient offrir leurs services.

À cette époque, plusieurs camionneurs exploitants se sont dirigés vers une avenue moins complexe opérationnellement, celle du truckload. Pour sa part, Transport Bourret a profité de cette opportunité pour revenir à ses racines en se spécialisant réellement en transport LTL et en offrant ses services dans les principaux centres urbains du Québec et de l’Ontario, en plus des secteurs ruraux et plus éloignés.

Lors de son premier voyage à Montréal à bord de son Diamond T, Ludger Bourret ne se doutait probablement pas qu’il venait de fonder une entreprise qui fracasserait les 90 ans!

Valérie Bourret par Valérie Bourret