Blogue

Démystifier la période de dégel

28 février 2018

 

Chaque printemps, les entreprises exploitant de véhicules lourds doivent se conformer à l’article 419 du Code de la sécurité routière (chapitre C-24.2) afin de protéger le réseau routier québécois.

Cette conformité à la loi implique des restrictions de charges qui varient de 8% à 20%. En effet, en période de dégel, la route est de 30 à 70% plus fragile qu’à l’habitude.  D’ailleurs, cette fragilité de la route est due à nos conditions climatiques rigoureuses. Durant l’hiver, le sol gèle à une profondeur allant de 1,2 mètre à 3 mètres. Ainsi, au printemps, l’accumulation de l’eau contribue à affaiblir les couches de matériaux qui composent la route. Les véhicules qui circulent en surcharge durant cette période peuvent donc causer des dommages considérables à la route. Toutefois, en instaurant cette diminution des charges, les dommages à la chaussé enregistrés sont diminués.

Les agents de Contrôle routier Québec, qui relèvent de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) s’assurent de la conformité des charges des véhicules lourds. Ainsi, lorsqu’un camion est en surcharge, l’entreprise a deux options; soit de répartir la charge sur les essieux ou de décharger l’excédentaire afin de reprendre la route.

Durant cette période, il est primordial pour Transport Bourret de s’assurer de respecter les restrictions de charges imposées par le gouvernement. En ce sens, il est très important d’obtenir de la clientèle le poids réel de leurs expéditions afin de s’assurer de respecter la loi en vigueur et de réduire au maximum le risque de pénalités.

Si vous avez plus ample question concernant la période de dégel, il est possible de vous référer au site web du Ministère de Transport du Québec :

https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/entreprises-partenaires/ent-camionnage/degel/Pages/periode-restrictions.aspx

Valérie Bourret par Valérie Bourret