Blogue

Le vilain trafic

7 juin 2019

La saison estivale est à nos portes, ce qui est également synonyme de la naissance de nombreux chantiers de construction sur nos routes et infrastructures du Québec.Bien que les travaux soient nécessaires, les chantiers ont malheureusement pour effet de causer des ralentissements importants au niveau de la circulation routière. Par exemple, lorsque l’on prend la région métropolitaine de Montréal, région où le trafic y est déjà omniprésent, et qu’on lui ajoute des chantiers de construction, le réseau routier se retrouve encore plus condenséqu’à l’habitude. D’ailleurs, en 2018, la firme internationale Inrixaffirmait que Montréal est la deuxième ville canadienne où les automobilistes passent le plus de temps coincés dans lesbouchons de circulation. C’est en fait Toronto qui s’avère être la ville canadienne ayant obtenu le plus haut temps d’attente en voiture. Mentionnons d’ailleurs que Montréal occupe le 34erang mondial au niveau de la congestion routière.

Quand il s’agit de circulation routière dans le secteur de Montréal, on peut également penser à la construction du nouveau pont Samuel-De Champlain, débuté depuis 2015. Une fois les travaux de ce pont terminé, ce seront les travaux dans le Tunnel Louis-Hippolyte Lafontaine qui débuteront, et ce, dès novembre 2019. Ainsi, les travaux dans le tunnel qui s’étendront sur au moins une période de 4 ans causeront tout autant de maux de tête aux différents usagers de la route. Saviez-vous que plus de 130 000 véhicules utilisent cette infrastructure, et ce, chaque jour ? De ce nombre, il est possible de recenser plus de 15 000 camions.

De notre côté, qu’en est-il du travail de nos camionneurs ? Comment le trafic et les travaux routiers affectent leur travail journalier ? Plusieursde nos camionneurs doiventquotidiennement jongler avec de nombreux impondérables, ce qui complique leurs journées de travail. Ils perdent malheureusement plusieurs minutes précieuses dans les bouchons de circulation, ce qui allonge les journées de travail. Le traficamène aussi son lot de travail aux répartiteurs qui doivent s’assurer que les clients sont tousdesservis. La réalité du travail dans le secteur du transport apporte son lot de défi,mais c’est de cela que nous sommes faits!

Quoi qu’il en soit, bien que le trafic rende parfois nos tâches plus ardues, ce n’est pas cet obstacle qui va empêcher le Groupe Bourret d’atteindre ses objectifs afin de vousoffrir un service à la clientèle à la hauteur de vosattentes.

Et lorsque vous croiserez un de nos camionneurs, n’hésitez pas à leur dire merci, ils travaillent très fort pour vous!

http://inrix.com/scorecard-city/?city=Montreal%2C%20QC&index=34

Marilyn Demers par Marilyn Demers
//